jeudi 31 janvier 2008

Chagrin d'école

L' avis de Thomas Fersen : 'C' est un livre très généreux, comme Daniel l'est toujours. Très pédagogue, aussi, car il est professeur.J'ai adoré.' 'Chagrin d'école', dans la lignée de 'Comme un roman', aborde la question de l'école du point de vue de l'élève, et en l'occurrence du mauvais élève. Daniel Pennac, ancien cancre lui-même, étudie cette figure du folklore populaire en lui donnant ses lettres de noblesse, en lui restituant aussi son poids d'angoisse et de douleur. Le livre mêle les souvenirs autobiographiques et les réflexions sur la pédagogie, sur les dysfonctionnements de l'institution scolaire, sur le rôle des parents et de la famille, sur le jeunisme dévastateur, sur le rôle de la télévision et des modes de communication modernes, sur la soif de savoir et d'apprendre qui, contrairement aux idées reçues, anime les jeunes d'aujourd' hui comme ceux d'hier.

Source evene

J'ai commencer ce livre et en tant que maman d'un jeune "cancre" et ancienne mauvaise graine du milieu scolaire je retrouve toujours le même aspect sclérosé de l'éducation nationale et ce livre qui tends à me donner espoir qu'un jour un prof saura éveiller la fibre des études à mon fils me fais penser à un doux conte de fée pour maman angoissée par l'avenir de sa progéniture...

Aucun commentaire: